EmploiLe Dossier

Publicité et Marketing : 5 Professions émergentes dans le secteur.

De social amplification manager à designer d’expériences interactive en passant par scrum master ou encore head of creative and entertainment strategies, de nombreux métiers apparaissent dans le secteur de la publicité et du marketing.

DESIGNER D’EXPÉRIENCE INTERACTIVE.

Plonger l’utilisateur dans une expérience immersive et interactive, à travers, notamment la réalité virtuelle « VR », pour lui faire vivre des émotions ou l’instruire. Ce nouveau métier travaille sur deux types de formats. Le premier est le plus souvent lié à des événements organisés par les marques. En se basant sur l’univers de la marque, ce qu’elle veut transmettre ou faire vivre au public. Le designer d’expérience interactive conçoit un format, généralement de courtes durées afin de permettre à un maximum de personnes d’en profiter.

La formation.

Une formation en infographie et/ou à la conception de jeux vidéo est une base, à laquelle, il est souhaitable d’ajouter des compétences en expérience utilisateur et design d’interface.

SCRUM MASTER

Pour atteindre les objectifs d’un projet, le scrum master (littéralement, le maître de la mêlée) écoute en permanence sa « tribu », afin de veiller au respect de la méthode agile. Il rythme aussi la vie avec des « cérémonies ». Chaque matin, il y’a des stand-up meeting, où chacun remonte les problèmes et donne le statut des tâches effectuées ou à réaliser. Chaque semaine, il organise un « planning poker » qui permet d’estimer ce qu’il faudra déployer pour réaliser une tâche en fonction de sa complexité.

La formation

Une école de commerce permet d’acquérir les bases, à compléter par une formation aux méthodes agiles.

CHARGÉ DE RELATIONS AVEC LES INFLUENCEURS.

À partir d’un brief indiquant les objectifs de référencement, de notoriété ou bien d’engagement vis à vis de la marque, le ou la chargée de la relation avec les influenceurs conçoit un dispositif de communication. Il choisit ensuite les influenceurs à mobiliser.

La formation.

Des études en communication ou en business school sont un atout clé, auxquelles il faut ajouter de solides connaissances en référencement.

CONSULTANT SOCIAL DATA.

Le ou la consultant(e) social data observe l’évolution de l’audience cible de son client, détermine la portée positive ou négative des publications et surtout, il ou elle cherche à identifier les auteurs à potentiel d’influence. Le but étant de replacer le consommateur au centre de la réflexion pour mieux comprendre ses motivations d’achat, d’identifier des tendances sur lesquelles activer ses audiences et observer in fine l’impact de ces campagnes sur la valeur d’une marque telle qu’elle est perçue.

La formation

S’il est vrai qu’une formation supérieure est utile pour ce métier, ce qui compte fondamentalement c’est la disposition d’esprit qui oriente vers une telle fonction. L’envie d’établir un lien entre la data et l’analyse qualitative pour déceler des tendances.

SOCIAL AMPLIFICATION MANAGER.

Le social amplification manager (S.A.M) doit activer les bons leviers de communication, au bon moment, au bon endroit pour pouvoir toucher les bonnes cibles. Il orchestre et amplifie les campagnes d’une agence, en coopération avec les consultants, les planners, les responsables de l’influence etc. Il travaille avec les différents pôles de l’agence.

Avec les créatifs, le SAM travaille à maximiser leur impact et orchestre le concept en différentes étapes. Il peut être amené à élaborer différents scénarios de déroulement de la campagne afin d’anticiper des situations moins favorables. Il contribue également à l’idéation et à la création de la campagne.

La formation.

Des études de communication et de marketing peuvent être des atouts initiaux mais il faut les compléter par une insatiable curiosité des réseaux sociaux.

Maury Legran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 12 =


Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :