Politique

Les États-Unis octroient 19,5 millions de dollars pour lutter contre l’extrémisme violent en Côte d’Ivoire

L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a octroyé 19,5 millions de dollars sur cinq ans à Equal Access International (EAI) pour renforcer la résilience des communautés contre l’extrémisme violent dans le nord de la Côte d’Ivoire. Le projet Resilience for Peace (R4P), en collaboration avec le Centre national de recherche d’opinion (NORC), INDIGO-Côte d’Ivoire et l’Université de Bouaké, aidera les communautés frontalières ivoiriennes à risque a mieux lutter contre l’extrémisme violent (CVE).

R4P créera des opportunités d’autonomisation économique et civique, en se concentrant sur les jeunes et les femmes, grâce à des améliorations de la gestion des ressources naturelles et de la prestation et de la réactivité des services gouvernementaux. R4P éduquera les citoyens et lancera des réseaux de dialogue et des mairies pour cultiver la confiance de l’ensemble de la communauté.

« Les auteurs de l’extrémisme violent s’attaquent souvent aux communautés faibles et marginalisées », a déclaré l’ambassadeur des États-Unis en Côte d’Ivoire Richard Bell. « Avec R4P et l’appui des partenariats locaux, les États-Unis visent à renforcer la cohésion sociale, civique et économique pour rendre les communautés à risque résilientes face à la menace de l’extrémisme violent. »

Le projet R4P a été conçu avec les contributions d’INDIGO-Côte d’Ivoire, EAI et de NORC. EAI est une organisation non gouvernementale internationale et un leader mondial de la résilience, du changement de comportement et de la programmation contre l’extrémisme violent en Afrique et en Asie. Les activités initiales auront lieu dans les zones frontalières du nord de la Côte d’Ivoire et se développeront si des besoins se font sentir ailleurs. Le R4P complète d’autres activités de l’USAID contre l’extrémisme violent en Côte d’Ivoire, notamment le projet de responsabilité pour le développement (A4D) mis en œuvre par EAI et le projet de transition politique et d’inclusion (PTI)mis en œuvre par le National Democratic Institute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :