Adresses

Le Banco, un vrai parc d’attraction.

Humer de l’air decarboné, s’offrir une randonnée pédestre dans les bois, (re) découvrir les joies simples que procurent un écosystème intact sont des plaisirs rares dans une ville à forte densité de population comme Abidjan. Les travaux d’infrastructures colossaux de tout genre réduisent la végétation comme peau de chagrin. Tel une oasis en plein désert, le parc du Banco niché en plein cœur d’Abidjan, entre quatre communes (Adjamé, Attécoubé, Abobo et Yopougon) offre un bol d’air inespéré.

L’idée de la création de ce parc était de protéger la nappe phréatique du terminal continental pour l’approvisionnement en eau potable de la ville d’Abidjan. Mais aussi, de protéger la faune et la flore.

Il y’a quelque chose de profondément saisissant dans le parc du banco. Il ravive un sentiment enfoui au fond de nous, même chez eux qui ne sont pas familier à la nature. 600 ha de forêt, une variété infinie d’espèces de plantes et une faune riche. Seuls ou en famille, vous pouvez aller vous y régénérer et respirer à plein poumon de l’air frais. Le temps d’un pique-nique vous pourrez montrer à vos enfants ce qu’ils ne voient qu’à la télé et qu’ils rêvent sans doute de toucher du doigt. Vous pourrez surprendre des biches gambader, des chimpanzés roucouler et des reptiles folâtrer. Vous serez accompagnés par des agents des eaux et forêts qui vont vous instruire de leurs connaissances sur cette végétation luxuriante.

N’hésitez plus, allez-y.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
1 × 3 =


Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :