Société

La danse du cercueil fait le buzz.

Leurs vidéos font un tabac sur le net : Six hommes en costume noir, lunettes de soleil exécutant des pas de danse sur fond de musique techno alors qu’ils portent un cercueil. Ces hommes sont des porteurs de cercueil ghanéens.

Au Ghana c’est une tradition que les porteurs de cercueil tentent d’adoucir les peines des familles endeuillées. Les vidéos de six porteurs ont connu un tel succès qu’au Japon, en Chine et en Thaïlande, ils ont été pastichés. À Hong Kong, une boutique leur a créé des figurines. Et le président américain Donald Trump a même publié une de leurs vidéos sur ses comptes Twitter et Facebook.

 Un succès que Benjamin Aidoo, meneur de la troupe de porteurs-danseurs a eu du mal à réaliser. Il s’est réveillé un matin et a constaté que ce qu’il fait depuis plusieurs années a été visionné par plusieurs personnes à travers dans le monde. Sur Twitter, le hashtag #dancingpallbearers est apparu au moins 60. 000 fois, un record.

Devenus des vedettes malgré eux, la bande de six bonhommes comptent exporter leur talent hors des frontières du Ghana, si l’occasion leur était donné.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =


Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :