Bien-etre

Fleur d’hibiscus et gingembre… À votre santé.

La fleur d’hibiscus ( Bissap)

En Égypte, on l’appelle karkadé, aux Antilles, c’est groseille et en Côte d’Ivoire et partout en Afrique subsaharienne, c’est bissap. Depuis des siècles, la fleur d’hibiscus est employée en cuisine et en cosmétique pour ses vertus médicinales. Cette plante de la famille des malvacées donne des infusions rafraîchissantes bénéfiques pour la santé. Ses propriétés thérapeutiques ont été démontrées par de nombreuses études. La plus récente, publiée en Avril dernier, affirme que la fleur d’hibiscus a des vertus antioxydante et anticancéreuse édifiante.

De quoi réjouir quand on sait la facilité avec laquelle, on s’en procure dans nos marchés.

Fleur d’hibiscus

Sa préparation toute simple se réalise comme suit :  il suffit de verser de l’eau frémissante sur les fleurs séchées afin d’en extraire les arômes et tous les principes actifs; on attend 10 minutes puis on filtre. Et on laisse totalement refroidir. Selon les goûts, on peut ajouter des feuilles fraîches de menthe ou encore du citron. Mais les études conseillent de ne pas ajouter du sucre qui éliminerait quelques-uns de ses bienfaits. Notons aussi que la fleur d’hibiscus est déconseillée aux femmes enceintes et à celles qui allaitent.

Gingembre (Gnamakoudji)

Communément appelé gnamakoudji, il n’y a rien de mieux que le gingembre pour démarrer la journée en pleine forme. Utilisé par la médecine traditionnelle chinoise et indienne, le gingembre a des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes indéniables. Il est aussi conseillé pour combattre les infections, la fatigue et surtout les problèmes digestifs notamment les nausées et les vomissements chez la femme enceinte et lors des chimiothérapies. Riche en vitamines et minéraux, il dynamise l’organisme. On lui attribue des vertus aphrodisiaques mais aucune étude scientifique n’est venue étayer cette allégation. Sauf en cas d’opération, sa consommation ne présente aucun inconvénient.

Il est conseillé de la prendre en décoction selon l’indication suivante :

Râper un morceau de gingembre dans de l’eau et porter l’ensemble à ébullition pour une durée moyenne de 15 minutes. Après refroidissement, on peut y ajouter du citron, de l’ananas ou des feuilles de menthe, et un peu de sucre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :