Société

Des étudiants sénégalais au service des agriculteurs.

Connaissez-vous Tolbi ? Il s’agit d’un objet connecté mis au point par un groupe d’élèves ingénieurs de l’École supérieure polytechnique de Dakar. Doté d’un capteur d’hygrométrie, il est capable de renseigner sur le besoin d’arrosage d’une plante de manière extrêmement localisée, permettant de précieuses économie d’eau. Il est accessible via un téléphone basique et s’adresse à des personnes qui ne savent pas forcément lire et écrire grâce à la transmission d’information en langue locales, comme le wolof.

Basée au Sénégal, la fondatrice Dicko Sy utilise le wolof pour communiquer des informations aux agriculteurs.  Ces derniers sont invités à prendre des photos de plantes qu’ils estiment malades. Dictaf Corporation leur donne alors des informations sur les symptômes et les traitements chimiques et biologiques à mettre en œuvre pour protéger leurs productions. Outre le wolof, Tolbi peut également fournir les informations en lingala, swahili mais aussi en français et en anglais.

Maury Legran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 ⁄ 1 =


Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :